top of page

PROJETS PRESSE

Architecte à l'âme d'Artiste.

PAVISDESCURAC-BJORN_2.jpg

CONCOURS GAGNANT
Plage de Ramatuelle
Lot d'exploitation de la plage de Pampelonne

"François Thoniel , natif du Maroc, fait ses études à Marseille Luminy puis travaille chez les architectes de la presqu'île avant de se mettre à son compte en 1995. (...) Olivier Pavis d'Escurac, natif de Nice, a grandi dans le Golfe. Scénographe, designer, il étudie l'architecture à Lyon, fait ses armes chez des confrères et ouvre son agence (...) à Cogolin. Björn Siedke, allemand, étudie l'architecture à Berlin et à Montpellier. Architecte designer, il est installé à Saint-Tropez et à Saint-Rémy-de-Provence. Leur groupement a remporté le concours de projets, sur le lot E2-22 pour la SAS Les Dunes.

(...) Nous avons eu carte blanche ! Nous savions juste que (les clients) voulaient un maximum de couverts. C'était vague ! Nous étions comme des enfants...C'est un rêve de gosse de faire une cabane sur la plage. Nous avons fait des repérages depuis la mer pour créer un bâtiment très fin, le plus intégré possible au paysage et au décor naturel : frontal et ouvert avec des percées jusqu'à la dune. (...)

Nous avons pris très au sérieux la démontrabilité. Cela nous a valu quelques nuits blanches ! Réfléchir au système constructif, une architecture foraine, pratique à transporter et à stocker à l'inter-saison. Les matériaux sont locaux. Bois de châtaignier, bois usé. Nous avons imaginé une canopée à partir d'une ossature métallique qui ne se voit pas : une structure avec des cannes de Provence, un bardage en châtaignier, des manivelles, pour faire place à la poésie de la plage, de la dune, de la mer et du sable."

LE TEMPS D'UNE HALTE
Projet architectural ville de Lyon

Le développement de la ville de Lyon est étroitement lié à ses deux cours d'eau, le Rhône et la Saône. Le confluent est par nature un lieu hautement symbolique, et devient aujourd'hui un point stratégique d'une nouvelle urbanisation. Le projet s'inscrit dans une globalité d'aménagements fluviaux répartis le long des voies navigables à l'échelle européenne. Ici, le bâtiment est amarré Quai du Canada, en face de la Confluence, tel une péniche en transit...

Ce complexe hôtelier s'adresse à la fois aux usagers du fleuve, comme une étape de navigation, et aux citadins qui veulent s'extraire de la ville dans une relation intime à l'eau. De part sa forme et son implantation, le bâtiment vient aussi rythmer la promenade des quais et offre à ses usagers de passage, d'autres activités de détente. Le projet propose une nouvelle façon d'appréhender les bords du fleuve dans une dynamique poétique de loisirs et de repos. le bâtiment ne touche finalement ni l'eau ni la terre, et l'accumulation des niveaux désaxés semble flotter au-dessus du quai...

PROJETDARCHITECTURELYON-PAVISDESCURAC_3.jpg

U-TURN
Ballets de Monte-Carlo
Rencontre jeunes chorégraphes - jeunes scénographes

"Appréhender les objets en négatif, révéler le vide qui les caractérise pour y déceler leur nature véritable. Pressentir, au sein du pathétisme sensible de chaque chose, le gouffre orienté de notre regard, s'en émanciper."

Oeuvre et expérimentation permise dans le cadre du Pavillon Bosio de Monaco

PAVISDESCURAC-PAVILLONBOSIO_1.jpg
PAVISDESCURACOLIVIER_1.jpg

DES' ILLUSIONS
Projet Venise - Pavillon Bosio Monaco
Biennale d'architecture de Venise

Une façade en miroir sur laquelle est imprimé un bâtiment emblématique de l'architecture de Monaco. contrairement aux deux Valrades de Calvino (les villes invisibles) qui se regardent dans les yeux mais ne s'aiment pas, Monaco et Venise sont complices. 

Imprimer sur une surface réfléchissante reprend le principe du trompe l'oeil et rejoue un moment de l'histoire de la perspective : le bâtiment s'intègre avec précision dans son lieu d'accueil et les éléments naturels comme les nuages viennent se refléter dans le miroir. 

Le reflet de la lumière et de l'environnement joue un rôle important dans l'idée d'une installation non figée : l'image change au rythme du temps, capte les variations atmosphériques et les nuances de couleur. Louis I. Kahn décrivait la lumière comme "matière vivante", comparable à l'architecture qui, à l'instar de nous-même, ne peut exister sans lumière. Temps réel qui me fait penser au travail de James Turrell, où le ciel est souvent la matière première de ses oeuvres, par exemple dans "The elliptic ecliptic, skyspakce", et ce que l'on aurait pu prendre pour de la peinture pure, est finalement une fenêtre ouverte sur le monde. 

Le touriste, plus que jamais spectateur, se confronte à une fausse réalité, celle d'un décor de théâtre où les architectures planes et pleines fusionnent. Mais contrairement au théâtre, il est mobile et peut monter sur scène. Déambuler dans une scénographie urbaine...

PAVISDESCURAC-MINIMAOUSSE_6.jpg

MINIMAOUSSE XZM
Ballets de Monte-Carlo
Concours national de microarchitecture mobile

"Appréhender les objets en négatif, révéler le vide qui les caractérise pour y déceler leur nature véritable. Pressentir, au sein du pathétisme sensible de chaque chose, le gouffre orienté de notre regard, s'en émanciper."

Oeuvre et expérimentation permise dans le cadre du Pavillon Bosio de Monaco

pavisdescuracarhitecte-fondcontact.jpg

Un projet à nous confier ?

Retrouvez-nous au cabinet sur rendez-vous ou par téléphone.

Adresse

26 Avenue Georges Clémenceau - 83310 Cogolin

Téléphone :

04 94 82 23 56

bottom of page